Le GROUPE SOS lance une campagne de recrutement anti-stéréotypes

Accueil / Actus / mars 2021

A l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, le GROUPE SOS, organisation à but non lucratif qui agit sur le terrain pour répondre aux défis sociaux et environnementaux du monde actuel, lance une campagne de recrutement anti-stéréotypes sur des métiers du sanitaire et social.

Décloisonner l’accès aux métiers en tension

On appelle « métiers en tension », les métiers qui cherchent à embaucher, mais se heurtent à des difficultés de recrutement, par manque de candidat·e·s. C’est le cas de plusieurs métiers exercés au sein du GROUPE SOS : aide-soignant·e·s, infirmièr·e·s, travailleuses et travailleurs social.

Le point commun entre ces trois métiers « en tension » ? Ils sont fortement enfermés dans des préjugés liés au genre qui entourent les métiers du sanitaire et du social, et sont vus comme des métiers prétendument « féminins ». En chiffres : les femmes représentent 90% des aides-soignant·e·s, 87% des infirmièr·e·s., et 72% des éducatrices et éducateurs spécialisé·e·s (source: Sources DARES, ministère du Travail).

Déconstruire les stéréotypes

Pour y remédier et combattre ces stéréotypes, le GROUPE SOS, engagé de longue date dans la revalorisation des métiers du sanitaire et du social, et pour la mixité des métiers, donne aujourd’hui le coup d’envoi d’une grande campagne de recrutement anti-stéréotypes, sur les métiers d’aides-soignant·e·s, d’infirmièr·e·s, et d’éducatrices et éducateurs spécialisé·e·s, ainsi qu’autour du métier d’ouvrièr·e du paysage, représenté au GROUPE SOS, et qui ne compte, à l’inverse, que 28% de femmes.

 

 

 

 

> A lire également : “8 mars : le GROUPE SOS agit pour les droits des femmes”