Acualités Groupe SOS

ACTUALITÉS

La Résidence Fontenelle,un Ehpad aux 70 « chez-soi »

24 juin 2024 • ACTUALITÉS

Sortie de terre l’été dernier, la Résidence Fontenelle a belle allure avec sa devanture en bois et ses locaux flambant neufs. Mais ne vous fiez pas seulement à la tablette digitale géante qui vous attend à l’entrée, ni à ses poignées connectées.

La véritable valeur de cet Ehpad, perché sur les hauteurs de Tourville-la-Rivière en Normandie, ne se trouve pas que dans un quelconque matériel high tech. Mais dans son ambition de proposer un « chez-soi » à chacune des 70 personnes âgées qu’il accueille, et un accompagnement au-delà du soin et de l’hébergement.

7h15. Les différentes équipes de la Résidence Fontenelle sont déjà bien occupées. C’est une partition bien rôdée qui commence, comme chaque jour. Alors que les aides-soignant·e·s vont toquer à la porte des logements pour annoncer le petit-déjeuner, les infirmiers et infirmières distribuent les traitements. Pendant ce temps, les agents de service logistique préparent le buffet pour les résident·e·s. « Nous avons choisi un format buffet collectif plutôt que de servir le petit-déjeuner en chambre », indique Sylvie, la gouvernante de l’Ehpad. « Cela crée un moment de convivialité et de lien social, que les personnes âgées aiment beaucoup ! Elles peuvent venir quand elles le veulent, jusqu’à 9h30. C’est important de les laisser se lever à leur rythme, comme elles le feraient chez elles.

Comme elles le feraient chez elles. C’est tout l’enjeu et la complexité du travail des équipes de la Résidence Fontenelle, qui accueille 70 personnes âgées, chacune avec ses envies et ses habitudes. Tout le monde ici en est parfaitement conscient : les personnes qui rejoignent un Ehpad y vont rarement par choix. « Parfois, les familles ne leur disent même pas qu’elles vont vivre ici, avant de les déposer chez nous, avec quasiment aucune affaire. » témoigne une professionnelle avec tristesse.

Photo de droite : Helga, agent de service logistique.

Pour une personne âgée, un événement marquant peut entraîner une dégradation accélérée de l’autonomie et de l’état de santé physique comme mentale. Pour éviter cela, les équipes sont pleinement investies pour que chacun et chacune se sente à l’aise à l’Ehpad. « On réfléchit à tout ce qu’il est possible de mettre en place pour que les résidents se sentent comme à la maison. » explique Gaëlle, la directrice. Les espaces communs ont été aménagés et décorés avec soin, pour se rapprocher au maximum d’un environnement que l’on pourrait retrouver chez soi. Moins visibles au premier coup d’œil, tous les aspects du fonctionnement de l’établissement sont également concernés, et certaines habitudes pour les équipes. « Cela peut aller de la tenue, où l’on incite les équipes à être en « civil » pour que l’environnement soit le moins formel possible, jusqu’à l’animation de l’établissement et la personnalisation des logements. »

Les personnes âgées sont très heureuses de pouvoir amener un peu de chez elles. Certaines ne lésinent pas sur la déco. L’une d’entre elles présente fièrement sa chambre, dans laquelle elle a tapissé ses œuvres réalisées au crochet. « C’est sûr, ce n’est pas la même liberté que chez nous » regrette-t-elle. « Mais j’ai pu amener de la couleur pour faire vivre cette pièce, et un peu de mon passé. C’est quand même plus vivant comme ça ! » conclut-elle avec un sourire.

Photo de gauche :Les seniors peuvent décorer les chambres, comme ici avec les œuvres faites par la résidente elle-même.

Donner une voix aux bénéficiaires

Pour adapter au mieux la vie de l’établissement aux personnes âgées accueillies et conforter leurs rôles essentiels, les établissements de l’association Groupe SOS Seniors mettent en place diverses instances comme les Conseils de vie sociale. Cela permet aux seniors de faire remonter régulièrement leurs envies et avis et de participer ainsi à la vie de leur établissement.

Plus que la décoration, les équipes proposent à celles et ceux qui le souhaitent de participer à la viequotidienne, comme les personnes âgées le font habituellement chez elles. Le matin, on retrouve ainsi Martin, le cuisinier, qui épluche des pommes avec une volontaire pour aider à préparer le repas. Elle s’est apprêtée pour l’occasion : charlotte, masque, gants, surblouse : le kit complet ! Martin peut ainsi passer plus de temps avec les seniors, et les personnes âgées continuer à cuisiner, à avoir une activité.

À la Chaumière, nom donné à l’Unité de vie protégée (UVP), c’est d’autres petites tâches ménagères qui sont proposées. On nous présente la célèbre « bande des 5 copines », 5 résidentes qui adorent se retrouver et se chamailler avec humour, à chaque moment de la journée. Tout en se concentrant sur la vaisselle qu’elle lave avec grande précaution, Denise nous raconte : « Il y a une très bonne camaraderie ici ! On a beaucoup de moments de fous rires ».

À côté, sa copine Madeleine participe au pliage des serviettes pour le dressage de la table. Elle déclare avec un brin de sarcasme : « On est plutôt contentes d’aider, on n’est pas là pour se taper dessus après tout ». La tâche accomplie, elle repart s’asseoir avec conviction dans un confortable canapé de l’espace commun, en poussant un soupir de satisfaction.Elle y restera bien avec plaisir jusqu’au lancement de l’animation du matin.

Photo de droite : Écoute et bienveillance, quel que soit le métier.

C’est au tour d’Alinda, l’animatrice, de prendre la main. Chaque jour, elle propose des activités flash le matin au sein de la Résidence et à la Chaumière*, ainsi qu’une activité phare l’après-midi. Les familles sont également invitées à participer. Ces moments sont indispensables pour créer du lien, stimuler et prévenir la perte d’autonomie. Ce qui marche le mieux ? « Les traditionnels lotos et karaokés, impossible de leur enlever » nous dévoile Alinda. « Mais ce que je préfère, c’est les emmener en sortie ! ». L’établissement possède un jardin thérapeutique, ouvert à toutes et tous.

Mais cela n’empêche en rien des sorties plus lointaines, et surtout de maintenir un lien avec l’extérieur, indispensable. Les résident·e·s correspondent par lettres avec les enfants d’une école à proximité. En lien avec la mairie, un jardin des souvenirs a été réalisé, où chaque plante est accompagnée des noms de la personne âgée et de l’enfant ayant participé à la plantation.

 

*La Chaumière est l’Unité de vie protégée (UVP) de la Résidence Fontenelle. Elle permet d’accueillir 14 résident.e.s souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés en leur offrant un accompagnement adapté et un environnement sécurisé.

« C’est important pour moi de passer du temps avec eux, et pas juste de leur faire à manger. Car je travaille pour eux, pour leur bien-être : J’aime discuter, échanger, connaître ce qu’ils aiment ou non et leur faire plaisir. »

Martin, cuisinier

Repas, tâches ménagères, animations, soins… La journée type multiplie les moments où les équipes, quels que soient les métiers, peuvent aussi passer du temps avec les personnes âgées. C’est ce qui fait aussi la force de la Résidence, où l’accompagnement dépasse de loin les dimensions seules du soin et de l’hébergement. « Quand je suis arrivée ici, j’ai pris le trombinoscope, et j’ai essayé d’apprendre le plus vite
possible à reconnaître tous les visages d’un coup d’œil » raconte Margot, élève infirmière en stage. Un geste qui peut paraître anecdotique, mais qui en dit beaucoup sur l’esprit qui règne dans l’établissement.

De la cuisine aux soins, en passant par l’administration et la lingerie, l’ensemble des professionnel·le·s le confient sans hésiter : le relationnel avec les personnes âgées est la dimension préférée de leur travail. Les petites habitudes des seniors sont connues. L’activité préférée de Madeleine ? Chanter. Les goûts en café de Daniel ? Un expresso avec deux sucres, ni plus, ni moins.

Ces attentions et ces liens tissés sont une profonde richesse, mais aussi une grande épreuve, dans un milieu où l’accompagnement porte jusqu’à la fin de vie. « Quand j’ai commencé mon métier, je me suis énormément attachée à un résident, avec qui on partageait beaucoup de moments forts, même s’il ne parlait pas beaucoup. Lorsqu’il est parti, je suis allée à son enterrement. Ça a été très difficile. Depuis, je me suis promis de garder une certaine distance » se confie Marina, aide-soignante. « Mais en même temps, ces liens que je continue de tisser avec les résidents, c’est ce que j’adore ! ». Une ambivalence difficile et inévitable de l’accompagnement des personnes âgées. Mais qui nous rappelle la force individuelle et collective des professionnel·le·s de l’Ehpad, qui continuent à tout faire pour que la Résidence Fontenelle soit un lieu où l’on se sente chez soi, où il fait bon vivre. Jusqu’au bout de chaque parcours.

Prendre position pour que le mieux vieillir ne soit pas un privilège !

Combattre les exclusions et les difficultés rencontrées par les seniors, quels que soient leurs revenus ou leur lieu de résidence : c’est ce qui pousse le Groupe SOS à agir et à innover pour apporter les solutions les plus adaptées aux crises actuelles et futures.

Découvrez  les propositions concrètes du Groupe SOS pour rendre les seniors pleinement acteurs et actrices de leurs choix tout en conservant le plus longtemps possible leur autonomie et en s’engageant à renforcer le lien social.

Découvrir les propositions

A lire également

9 juillet 2024

Le Groupe SOS publie son Rapport intégré 2023

Le Groupe SOS, acteur majeur de la cohésion sociale en France et en Europe (8 secteurs d’activité, 22 000 personnes…

Lire la suite

24 juin 2024

Pour que le mieux vieillir ne soit pas un privilège !

Depuis plus de 10 ans, l’association Groupe SOS Seniors accompagne toutes les personnes âgées, quels que soient leurs parcours de…

Lire la suite

20 juin 2024

Prendre soin des LGBTI+ en exil : le projet Asile LGBTI+

En 2024, les relations homosexuelles sont toujours illégales dans plus de 60 pays. Depuis mai 2023, date à laquelle l’Ouganda…

Lire la suite

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Témoignages, initiatives, événements…
Toute l’actualité du Groupe SOS dans votre boîte e-mail.

Les champs marqués par (*) sont obligatoires. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information sur notre activité. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus sur vos droits, veuillez consulter la charte de protection des données personnelles.